Logo Géothermie 2020

ACTUALITÉS

Retour vers les actualités

SUISSE, FRANCE, ALLEMAGNE : COMPARAISON ET ÉCHANGE D'EXPÉRIENCES GÉOTHERMIQUES

mardi 6 mars 2018
Image Actu

Les Assises de la transition énergétique et la Journée romande de la Géothermie : ces deux évènements qui se sont déroulés à Genève à la fin janvier ont permis aux représentants de Suisse, de France et d'Allemagne d'échanger leurs expériences respectives en matière de géothermie : quelles sont les forces et les faiblesses des trois pays ? Une lecture transversale a permis d'effectuer une comparaison. Il est apparu que la Suisse est sur la première marche du podium dans le domaine de la géothermie de faible profondeur, tandis que la France possède une grande maîtrise de la moyenne profondeur. Quant à l’Allemagne, elle devance ses proches voisins, en particulier dans le domaine de la grande profondeur et la production d’électricité.

Au cours de ces journées d'échanges, chaque pays a également proposé un focus sur un projet particulier illustrant sa stratégie énergétique.

Pour la Suisse, Nathalie Andenmatten (Etat de Genève – GESDEC) a présenté le projet GEothermie 2020.

Pour la France, Bertrand Fauchet, Directeur général adjoint de Storengy, a présenté la planification d’un réseau de CAD de 36 km à Bordeaux. Accompagnant l'aménagement de nouveaux quartiers, ce  projet propose une solution technique d’exploration innovante, intégrant une solution de repli : le projet repose principalement sur l’utilisation de la géothermie et l’utilisation de la ressource présumée présente au niveau jurassique, soit à 1700 m de profondeur, avec une eau à 70°C environ.  En cas d'échec au niveau jurassique, un repli est assuré au niveau cénomanien, c'est-à-dire à environ 800 mètres de profondeur avec une eau à 45°C.  

Pour l'Allemagne, M. Erwin Knapek (Président de la Bundesverband Geothermie) a exposé les expériences allemandes en matière de géothermie en général, tandis que M. Christian Pletl (SWM Stadtwerke München) a présenté le projet GRAME, pour le développement de la géothermie profonde à Munich. Ce projet prévoit la fourniture de 50 MW d'électricité et 400 MW thermiques, participant ainsi à la vision 2040 de la Ville de Munich, qui prévoit d’ici là que les réseaux de chauffage à distance de la ville soient alimentés à 100% par des énergies renouvelables.

Pour plus de retours sur la Journée romande : Compte-rendus